Tapis de course pliable : comment choisir le meilleur pour vous ?

Le tapis de course pliable permet à son détenteur de courir partout. Le point fort de l’appareil réside dans sa facilité de rangement et la mobilité qu’il procure. Il suffira de replier et de placer dans un bon emplacement. Il peut même s’adosser à un mur sans déranger le passage. Les fonctionnalités sont pareilles aux tapis de course classique, mais à ne pas confondre avec le tapis de marche pliable.

Malgré leur forte présence sur le marché, un acheteur potentiel pourrait éprouver des difficultés en termes de choix. Voici quelques critères de recherche à appliquer ainsi que des astuces pour que vous puissiez dégoter le bon produit.

Présentation générale du tapis de course pliable

Le tapis de course pliable convient pour les studios ainsi que les appartements aux surfaces restreintes. Pour l’utiliser, vous avez juste besoin de rabattre l’élément. L’équipement est indiqué pour les personnes souhaitant s’élancer dans le fitness. Il constitue également un outil approprié si vous vouliez améliorer votre endurance physique ou renforcer vos facultés cardiaques.
L’appareil est doté ou non de roulettes. La présence de pneu rend aisé son glissage sous le lit. Il est léger et se transporte aisément d’une pièce à l’autre. Les tapis de course entrée de gamme permettront à un coureur débutant de s’initier aux différentes options de l’équipement.

Mais même si leur prix était assez bas, vous croiserez des prototypes robustes aptes à répliquer à vos exigences. Les tapis de course haut de gamme sont quant à eux préconisés pour les athlètes. En effet, les options fournies offrent davantage de possibilités comme le fait d’accroître le stade de travail.

machine running

Le choix dépendra du niveau de pratique du futur usager. On intègrera aussi dans les critères de sélection la durée et le type d’utilisation prévue.
L’aire de course peut être ferme ou souple. Il s’anime de deux manières. Certains prototypes ont recours à des moteurs d’autres réclameront juste les pieds. Ici, la bande entame des mouvements manuels grâce aux propres efforts du coureur. Dans la majorité des gammes sur le marché, la zone de course est inclinable. La vitesse est réglable sur l’écran de contrôle ou une télécommande.
Chaque machine supporte un poids précis. Il existe des versions avancées, qui reposent sur les nouvelles technologies. Vous pouvez alors piloter l’ensemble de l’exercice via un smartphone après qu’un appariement ait eu lieu. Il intègre des programmes préenregistrés.

Le choix tapis de course pliable : les erreurs à éviter

Quelques erreurs peuvent coûter cher à l’usager induisant à des exercices. C’est notamment le cas lorsqu’une personne utilise une zone inadaptée à sa carrure. Elle peut alors sortir de la bande de roulement ou se cogner la tête. Voici les fautes courantes auxquelles vous pourriez vous confronter :

Ne pas tenir compte de votre taille

L’usager doit considérer son poids et sa morphologie. En principe, un tapis supportera une charge allant de 100 à 150 kg au maximum. Il est donc conseillé de voir le poids maximum accepté dans les caractéristiques techniques. Dans le cas contraire, vous risquez d’abaisser la durée de vie de l’appareil.
Dans cette même optique, vous pouvez rajouter une capacité de charge supplémentaire. Un individu qui pèse 80 kg devrait par exemple dégoter des spécimens capables de porter 100 kg. L’ajout doit être de 20 % par rapport à son poids.

La surface de course sera sélectionnée en fonction de votre gabarit. Quand vous êtes de petites tailles, il est averti de privilégier des prototypes aux champs minimaux. Cette recommandation sera respectée au niveau de la longueur et largeur. La démarche inverse est appliquée pour un profil élancé. L’utilisateur peut ainsi faire de grands enjambés.
La longueur idéale est supérieure à 140 cm pour les coureurs de grandes tailles. À titre indicatif, elle varie de 100 à 160 cm.
Plus le tapis de course pliable offre une largeur importante et plus le sportif sera à l’aise dans les foulées. En effet, il pourra écarter ses jambes. En règle générale, la largeur sera comprise entre 30 et 56 cm. Une personne de corpulence normale peut sélectionner un modèle large de 40 cm. Les dimensions de la bande influencent le prix.

Déterminer les objectifs

L’achat d’un tapis de course doit répondre à un objectif. Un appareil conçu pour un compétiteur ne sera pas identique à celui d’une personne voulant rester en forme. Ici, il est encore possible d’évoquer des diversités entre les tapis brûle graisse et ceux conçus pour optimiser les conditions respiratoires. Plusieurs points mettent en exergue cette disparité :

  • La puissance de la motorisation.
  • L’inclinaison accordée.
  • Les dimensions de la surface de course.
  • Les systèmes d’amortissement.
  • Les informations transmises sur la console.

Un athlète qui prépare une compétition a intérêt à miser sur les systèmes d’amortissement rigide. L’environnement sera proche d’un circuit (terre, bitume…). En revanche, si vous prévoyiez une rééducation fonctionnelle, il est recommandé de préférer les versions souples.

Les suspensions sont incontournables pour les coureurs. Ils sont constitués de diverses couches. Ils atténueront les impacts sur les articulations, les os et le dos de l’ordre de 15 à 35 %. Avec un mauvais appareil, vous sentirez des douleurs à chaque bond sur la bande de course. Certaines gammes permettent à l’usager de régler manuellement les modalités d’amortissement.
Les systèmes de dénivellations augmenteront le niveau de difficulté. Ils sollicitent davantage les muscles de vos jambes et les mollets. Le degré de déclivité est positionnable sur 0 ° à 16 °.

Pour donner un aperçu des complications attendues, une pente de 1 ° à 2 ° est l’équivalent d’un terrain en plein air. Lors de la séance, il est préconisé de modifier régulièrement la valeur de la pente. L’expérience ressemblera à une situation réelle.
Un tapis équipé de moteurs puissants peut aisément contrer la masse du coureur. De ce fait, il est déconseillé de sélectionner un modèle à la faible puissance si vous aviez une grande corpulence, sans quoi l’appareil risque de surchauffer.

ordinateur de bord tapis de course

L’écran LCD interprète différentes indications selon le type de tapis. Quand une personne souhaite brûler des excès de gras, elle affichera les calories brûlées.
Les capteurs cardiaques prennent différentes formes. Les modèles simples emploient une pince doigts. Cette dernière sera mise sur un doigt. Néanmoins, sa présence pourrait nuire au confort du coureur. Les données ne sont pas toujours fiables au moment d’apporter des éclaircissements sur les pulsations et les fréquences du cœur.
Les fabricants peuvent également mettre les senseurs sur les barres d’appui. Cela force l’utilisateur à s’agripper à tout moment sur les électrodes. Les capteurs cardio-fréquencemètres paraissent les plus efficaces. Ils sont placés sur la poitrine du coureur. Une ceinture émettrice est chargée d’émettre des indications en temps réel sur l’écran. Les récepteurs se trouvent sur le tapis de course.

Sous-estimer les fonctionnalités

Les tapis de course pliable exhibent un moniteur de rythme cardiaque. Quand votre cœur s’emballe rapidement, le dispositif adapte automatiquement l’inclinaison et sa célérité. Si vous ralentissez votre allure, l’appareil commencera une rétrogradation de sa vélocité.

Les fabricants intègrent par défaut des programmes dans leurs inventions. Il s’agit du paramètre prédéfini. Les coureurs appuient juste sur un bouton pour ramener une configuration de la base de données. Les constructeurs définissent par exemple le degré du versant pour les débutants et confirmé. Ils ont aussi touché à la vitesse. L’initiative offre deux avantages. D’une part, les utilisateurs profitent d’un gain de temps. Et d’autre part, la prise en main du tapis devient commode.

Ne pas considérer la garantie

Les tapis de course à privilégier sont ceux construits par les marques reconnues. Ils sont robustes et performants. Les enseignes assurent la qualité de leurs produits pour rester parmi les meilleures sur le marché.
Les tapis sont des éléments mécaniques. Ils sont soumis à des dysfonctionnements. Le comble est que l’usager ne pourra pas déterminer ce jour fatidique. Pour limiter l’arrivée de pannes, il est judicieux d’entretenir régulièrement l’appareil. Vous pouvez par exemple nettoyer et dépoussiérer. Mais attention, les constructeurs refusent de prendre en charge les matériels que vous avez ouverts. Il est par exemple possible de se confronter à ce problème lors d’un changement de bande.

Les parties mécaniques doivent être traitées avec de l’huile ou une matière grasse de temps en temps. Vous garantissez alors la fluidité des mouvements.
Les marques incluent des périodes de garantie. Elle dépendra de la partie de la machine. Les cadres peuvent être assurés pendant 20 ans. Le moteur est garanti entre 2 et 5 ans. Le délai est décomposé en deux parties. Il y a la garantie légale et la garantie contractuelle. La durée de ce service est réduite sur les moteurs. En effet, son dépannage est parfois coûteux. Pour étendre le cycle, une somme supplémentaire est demandée aux clients. Les éléments suivants sont couverts, mais vous devez toujours effectuer des vérifications avant de signer :

  • Le cadre.
  • Les pièces de rechange.
  • Le coût de la main d’œuvre.

Le tapis à choisir selon le niveau de pratique

Le tapis peut être employé à usage occasionnel, normal ou intensif. Il est judicieux de prendre en considération l’information durant la phase de sélection.
Quand l’utilisation est occasionnelle, la durée de pratique n’excède pas 30 minutes. Ici, il faut orienter vos pensées sur les prototypes destinés à la détente, remise en forme et entretien physiques. Cela réclame une allure inférieure à 8 km/h. Il est adapté pour la marche et le footing lents.
Un débutant devrait commencer par les modèles répondant à ces descriptions. En ce qui concerne la puissance du moteur, elle sera située à 1,5 CV. Mais pour une personne de grande taille, il faut revoir la valeur à la hausse. Il peut être dépourvu de moteur. La rampe est optionnelle.

Pour une perte de poids, la séance durera 30 minutes au maximum. Mais son usage sera régulier. Vous devez monter sur la bande 1 à 5 fois par semaine. Il doit permettre le footing rapide. La vitesse sera fixée entre 8 et 10 km/h. L’inclinaison attendue est de 0 à 10 °. La puissance motrice est de 2 CV. La pratique se fera tous les jours pour les personnes souhaitant développer son système cardio-vasculaire. Vous pouvez privilégier les modèles électriques pour dépenser de l’énergie supplémentaire. Un réglage pointu pourrait même avoir lieu.
La pratique sera intensive pour les compétiteurs et sportifs expérimentés. La puissance idéale est de 2,5 chevaux vapeur. L’usage sera fréquent. La montée doit fournir 16 °. La vitesse pourrait atteindre jusqu’à 20 km/h.
La puissance d’un moteur est indiquée avec l’unité CV. Mais les constructeurs sont nombreux à proposer d’autres unités de mesure. HP étale entre autres la puissance en pic. Le tapis accède à cette force maximale. Il permet d’évaluer la vitesse de pointe. CHP est la puissance en continu. Durant l’activité, vous pouvez parcourir une distance à puissance constante.

Le choix de la structure

Contrairement à ce que l’on croit, les tapis légers ne sont pas la meilleure alternative pour le running. Certes, vous pourriez transporter facilement l’élément dans toutes les pièces de la maison, mais un inconvénient majeur subsiste dans le domaine de la stabilité.
Pour un entraînement intensif, il est judicieux d’opter pour les modèles lourds (environ 26 kg). Ils correspondront aux attentes lors de fraction. L’exercice consiste à accélérer et décélérer sur une portion de distance.
Le vérin hydraulique est la pièce qui procure l’aisance à l’ouverture du tapis. En regardant le sol, vous pourriez constater une inégalité sur le revêtement. C’est pour cette raison que les créateurs ont intégré les compensateurs de niveau. Ils stabiliseront l’appareil de façon homogène.

Les critères de sécurité et confort

Depuis des années, plusieurs refontes ont eu lieu pour veiller aux sécurités de l’usager. Diverses techniques ont été choisies pour prévenir contre les accidents. Le coureur peut par exemple relâcher par inadvertance le guidon. La force du moteur peut tirer le pratiquant vers l’arrière. Pour éviter les incidents, les tapis sont reliés avec une ceinture. Ils sont d’autant nombreux à être dotés d’une clef de sécurité magnétique. De plus, les enfants ne seront pas en mesure d’activer le bouton marche.

Les manches doivent être ergonomiques et la main ne devrait pas glisser des appuis. Les matières ont un rôle à jouer sur ce point. Le moteur doit être silencieux (moins de 45 db) afin de préserver la concentration surtout si vous n’avez pas de lecteur MP3 intégré ou des haut-parleurs.

L’ordinateur de bord

Outre la traduction de différentes données liées à l’exercice, la console aide l’utilisateur dans le suivi des programmes d’entraînements. Elle fonctionne avec un écran tactile. Elle affiche les consignes provenant des coachs.
En suivant les conseils des pros, vous serez certains d’optimiser la pratique. Vous aurez aussi accès à des outils de lecture multimédia comme un lecteur MP3 ou TV. Les programmes (plus d’une dizaine) permettront par exemple d’enchaîner les exercices afin de gagner en endurance. D’autres sont destinées pour brûler les graisses.

Laisser un commentaire