La question posée à demi-mot est à quelle fréquence devez-vous travailler ? Et cela, c’est quelque chose de très personnel qui dépendra de votre forme, de votre temps disponible, mais aussi de vos objectifs !

Comment déterminer votre meilleure fréquence d’entrainement ?

C’est une question qui n’a pas de réponse unique et propre. C’est une chose très individuelle, alors laissez-moi vous donner les critères pour déterminer pour vous la meilleure fréquence d’entraînement.

Voici les facteurs que vous voudrez prendre en compte lors de votre décision.

Contraintes de temps

Peut-être la limitation la plus évidente, vous ne pouvez pas faire plus d’exercices que vous avez de temps disponible.

Il est important d’être à la fois honnête et réaliste pour la pérennité de vos entrainements.

Honnête sur la durée disponible. Tout le monde pense qu’il n’a pas le temps pour cela, mais ce n’est généralement qu’une question de priorités.

Ne vous posez pas 3 heures devant la TV dans la soirée est quelque chose de faisable, mais travailler ne l’est pas ? Vous pourriez préférer cela, et cela ne pose pas de souci, mais soyez honnêtes avec vous-même.

horloge

Soyez réaliste dans la mesure où vous allez réellement travailler. Peut-être que vous pourriez travailler tous les jours, mais est-ce que vous allez réellement le faire ?

Évaluez combien de temps vous avez, puis déterminez la fréquence à laquelle vous allez vous entrainer.

La plupart des gens obtiendront de meilleurs résultats avec 3 à 5 séances par semaine. Mais 2 suffiront si vous êtes sérieux.

Motivation

Si vous aimez le sport, alors vous devriez probablement le faire plus que quelqu’un qui le déteste.

Si vous ne l’appréciez pas, faites en assez pour voir les résultats que vous recherchez, et concentrez-vous sur la façon de trouver des façons de profiter de votre séance d’entraînement.

Focalisez cette énergie pour trouver un moyen de profiter des entrainements, au lieu d’être frustré, et vous serez bien mieux à court et à long terme.

Je connais certaines personnes qui apprécient vraiment de travailler, et ne ressentent pas la même chose s’ils ne le font pas. Ils sont accro à la précipitation, adorent l’énergie supplémentaire que cela leur procure, ou qui en ont besoin pour évacuer le stress.

séance de musculation

Si vous tombez dans cette catégorie, attention à ne pas trop en faire et à vous focaliser sur des séances équilibrées.

Capacité de récupération

Vous ne voulez pas dépasser votre capacité de récupérer et risquer de vous blesser. À ce stade, un autre exercice sera contre-productif.

Vous ne deviendrez pas plus muscler ou plus mince si vous ne laisser pas votre corps récupérer. Vous êtes en train de risquer une blessure. Lorsque vous vous rétablissez de la séance d’entraînement, le corps s’adapte à l’aide d’un processus appelé surcompensation, où il se développe un peu plus afin de faire face à l’augmentation de la demande.

Musculation

C’est pour cela que vous progressez et pourquoi votre séance d’entraînement doit être toujours plus difficile au fur et à mesure des exercices et des séances. Mais c’est également un repaire pour vous et ainsi observer votre progression dans le temps, en plus des changements physiques de votre corps.

Mais si vous ne laissez pas votre corps se reposer, séance après séance, cela devient contre-productif.

Votre capacité de récupération dépendra de divers facteurs tels que la génétique, votre condition physique existante, votre âge, votre santé générale, votre qualité de sommeil, la quantité et la qualité de nourriture que vous mangez, votre niveau d’hydratation…

Vous saurez que vous poussez trop fort lorsque vous vous réveillez le matin encore plus fatigué qu’au coucher. C’est un signe qui montre que votre corps n’a pas assez récupéré, donc oublier la séance journalière !

À mesure que vous vieillissez, votre capacité à récupérer diminuera, c’est donc à prendre en compte. Il sera inhibé en période de stress élevé, de santé, ou si vous ne dormez pas suffisamment. De même, si vous êtes sous hydraté ou ne mangez pas suffisamment d’aliments sains pour couvrir tous les éléments nutritifs dont vous avez besoin.

objectif d'entrainement

Objectif

Vos objectifs déterminent quelque peu la fréquence à laquelle vous devriez vous entraîner. Si vous souhaitez exécuter un marathon, vous devrez vous entraîner beaucoup, pour obtenir le kilométrage nécessaire dans l’entrainement requis pour un marathon. Si vous êtes un triathlète, c’est encore pire.

Si vous avez des vacances à venir et désirez éviter de grossir, pensez alors à vous entraîner davantage pendant un court laps de temps.

Il suffit de faire attention à ne pas submerger votre capacité de récupération pendant de longues périodes, si vous le faites de temps en temps, il n’y devrait pas avoir de problème.

Les programmes de formation sont progressifs, pour faire des progrès séance après séance.

Habitude et pratique

Je suis un grand fan des répétitions. Nous avons suffisamment de décisions à faire, beaucoup de distractions qui nous demandent notre attention. Avoir une routine permet de se mettre dans la séance, mais également de faire les choses machinalement afin d’évacuer le stress et de reposer un peu le cerveau.

Créez une routine habituelle que vous pouvez faire sur pilote automatique, sans aucune gêne. Cela signifie que vous devez également fixer la durée, les jours, le lieu et même les partenaires si cela est possible.

Certaines de ces variables pourraient ne pas être possibles, mais plus y collerez, mieux cela sera.

Le matin, c’est souvent le moment le plus propice pour créer sa routine, avant que tout ce qui se passe dans la journée ne puisse vous en empêcher. Alors que vous devrez peut-être rester en retard au travail, ou se précipiter à la maison pour récupérer les enfants. Il y a rarement de telles distractions le matin.

Est-ce que c’est mieux ?

De plus, ce sera généralement plus efficace pour obtenir des résultats, tant que vous ne dépassez pas votre capacité de récupération.

Si vous ne pouvez pas maintenir la routine à long terme, cela ne sera pas très efficace. L’entraînement réalisé est toujours meilleur que l’entraînement « parfait » qui n’est jamais réalisé.