attraper froid

La plupart des gens se classent dans l’un des deux camps quand il s’agit de s’entraîner lorsque l’on tombe malade.

Les premiers vont voir le médecin et s’arrête dès que le nez coule un peu, les seconds vont continuer de s’entrainer, même aux portes de la mort au grand dam de leurs partenaires d’entrainement.
Ce n’est pas parce que vous avez un rhume que vous ne pouvez pas ou ne devriez pas aller vous entrainer. Cependant, il y a une ligne à ne pas franchir.

Mais alors, quand est on trop malade ?

Tout d’abord, si vous avez une fièvre de plus de 38 degrés, ne vous entrainer pas. Vous n’avez pas besoin d’augmenter votre fréquence cardiaque et votre température corporelle de base plus qu’elle ne l’est déjà.

attraper froid

Mieux vaut rester chez soit

Si vous vous sentez nauséeux ou si vous avez mal au ventre, vous êtes également trop malade pour faire des exercices. La fièvre, les vomissements et la diarrhée vous rendent plus vulnérable à la déshydratation, et l’entraînement ne vous rendra certainement pas en meilleur forme.
Restez à la maison, reposez-vous et buvez beaucoup. La plupart des gens sont conscients de cela et ne tenteraient même pas d’aller à la salle de sport ou courir en extérieur.

Lorsque vous toussez, surtout si cela vient du fond de votre poitrine, cela peut nuire à votre respiration et rendre votre entraînement inconfortable. Si vous avez froid, des courbatures… il est préférable de ne pas faire de séance. Cela pourrait être un signe de grippe ou de la fièvre.

Pratiquer une séance calme

Par contre pour les rhumes, cela peut être plus difficile de juger s’il faut continuer ou pas. Une règle simple est que si vous êtes légèrement malade avec un petit mal de gorge, il est probablement possible de faire de faire votre séance. Un petit nez bouché ou qui coule peut être ennuyeux, mais il n’est probablement pas nécessaire de sauter une séance d’entraînement pour cette raison.
En fait, en faisant une séance de running en douceur ou une balade à vélo suivie d’une douche chaude pourrait aider à réduire la congestion.

Si vous n’êtes pas sûr de ce que vous allez ressentir, vous pouvez simplement essayer pendant dix à quinze minutes pour voir ce que vous ressentez. Si vous êtes à l’aise ou ne vous sentez pas mal, vous pouvez continuer. Bien sûr, vous pouvez toujours faire de l’exercice avec un rhume. Faites le juste en douceur afin de donner une petite pause à votre corps. Faites une promenade au lieu d’aller courir ou faire du yoga. Vous aurez votre corps en mouvement sans drainer toute votre énergie.

S’entrainer à son rythme

Si vous prenez un congé pour cause de maladie, ne vous remettez pas à votre routine normale une fois que vous vous sentez mieux. Vous pourriez avoir une faiblesse persistante ou de la fatigue qui pourrait être exacerbée par l’exercice. Donnez-vous un jour de plus que ce dont vous pensez avoir besoin avant de recommencer à faire vos séances, surtout si vous étiez très malade.
Revenez progressivement à votre routine pour donner à votre corps le temps de s’adapter.

En fin de compte, tout cela variera d’une personne à l’autre. Ce qu’une personne considère un rhume léger sera l’équivalent de très malade chez quelqu’un d’autre. Si vous pensez que votre maladie aura un impact négatif sur votre entraînement, ou que vous vous sentirez moins bien après la séance, n’hésitez pas à la sautez et prenez une journée de repos.

1 pensée sur “Quand est on trop malade pour s’entrainer ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *