Si les effets bénéfiques du sport comme le renforcement du cœur, l’amélioration cardio-vasculaire, l’aspect esthétique… ne suffisaient pas à vous motiver à faire du sport, voici un argument massue : lever des poids peut réduire votre risque de cancer de 25%.

Pourquoi renforcer son entraînement ?

Soulever des poids vous aide à vous muscler, à renforcer vos os, à améliorer votre glycémie, à prévenir les maladies cardiaques et à prévenir l’augmentation de la graisse abdominale qui nuit à la santé. De plus en plus de preuves démontrent qu’elle peut même réduire votre risque de cancer.

Recherches scientifiques

De nouvelles recherches publiées dans Medicine & Science in Sports & Exercise suggèrent que l’haltérophilie pourrait être particulièrement bénéfique pour réduire le risque de cancer du côlon, qui est la deuxième cause de décès par cancer chez les hommes et les femmes aux États-Unis.

Dans la nouvelle étude, les chercheurs ont observé comment l’entraînement avec poids et haltères affecte le risque de 10 types de cancer courants. L’étude comprend des informations sur l’alimentation, la santé et le mode de vie de plus de 560 000 membres de l’AARP (Association américaine des personnes retraitées) âgés de 50 à 71 ans entre 1995 et 1996, qui ont reçu des questionnaires de suivi en 2004 et 2006.

Les chercheurs ont découvert que l’entraînement musculaire réduisait considérablement le risque de cancer du côlon. En effet les personnes qui soulevaient des poids présentaient un risque environ 25 % moins élevé de développer le type de cancer courant que celles qui ne le faisaient pas.
L’haltérophilie semble également avoir un effet protecteur contre le cancer du rein.

musculation d'un homme âgée

Cela peut s’expliquer par le fait que l’entraînement musculaire peut aider à promouvoir ce qu’on appelle l’homéostasie du glucose, ou l’équilibre entre l’insuline et le glucagon pour aider à maintenir votre taux de glycémie. C’est important, car l’hyperglycémie a été associée à un risque accru de cancer du côlon.

Ces résultats s’appuient sur des recherches antérieures qui ont démontré le rôle protecteur du pompage du fer.
Des recherches antérieures sur les habitudes d’exercice de plus de 80 000 adultes ont révélé que les personnes qui soulevaient des poids seulement deux fois par semaine étaient 31 pour cent moins susceptibles de mourir du cancer.

Entraînement fractionné de haute intensité

Des recherches menées plus tôt cette année ont révélé que l’entraînement fractionné de haute intensité (HIIT), ou même la méthode Tabata pourrait aussi protéger contre le cancer du côlon. Une étude publiée dans la Société de physiologie a révélé que la croissance des cellules cancéreuses du côlon chez les survivants du cancer colorectal était immédiatement réduite après une seule séance de HIIT.

Bien que d’autres recherches soient nécessaires, il n’y a aucune raison de ne pas ajouter le travail HIIT et l’haltérophilie à votre arsenal d’entraînement de toute façon.
Vous deviendrez plus fort, plus rapide, plus sain et vous pourriez réduire votre risque de développer au moins certaines formes de cancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12345 (4 avis, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...